RSS

Bière artisanale « La Parisienne » :
de la passion à l’éducation

lundi 6 avril 2015

MES COUPS DE COEUR

Brasserie La Parisienne

La semaine dernière, je suis allée visitée la brasserie artisanale « La Parisienne » qui, comme son nom l’indique produit des bières au coeur de Paris, du brassage jusqu’à la mise en bouteille. J’ai rencontré le très sympathique et passionné Jean-Barthélémy Chancel, issu d’une famille de vignerons et également propriétaire des champagnes Louis Barthélémy. Afin de proposer une alternative à la « pisse de chat » produit par les brasseries industrielles, il crée deux brasseries artisanales : la Brasserie Artisanale du Luberon en 2011 et La Parisienne en 2014.

Depuis 20 ans, les consommateurs en ont marre des bières industrielles. Jean-Barthélémy m’explique que « Ce n’est plus de la bière. C’est de la chimie ». Il y a donc une vraie tendance de fond pour retrouver le vrai goût de la bière et un engouement vers les brasseries artisanales. Actuellement, une micro-brasserie se crée toutes les 3 semaines en France ! Attention, il ne faut cependant pas confondre les termes « artisanal » et « amateur ». Sur les 600 brasseries ou micro-brasseries existantes, seules 30 à 40 sont réellement professionnelles.

Les brasseries artisanales comme La Parisienne, travaille avec :
– un assemblage de céréales maltées qui ont chacune un rôle précis (acidité, rondeur, arôme, etc) ;
– différentes variétés de houblons plus ou moins amérisant et plus ou moins aromatique ;
– des levures qui représentent 2% de la masse volumique mais qui ont un impact considérable sur le goût final ;
– des épices permettant d’avoir une grande liberté de création.

Les brasseries industrielles, elles, travaillent avec des ingrédients leur permettant de faire baisser au maximum le coût de revient, comme par exemple :
– des succédanés de malte qui sont généralement issus de brisures de biscuits pour apporter de la « mache » ;
– des sirops chimiques qui n’ont rien de naturel pour créer la fermentation alcoolique ;
– des colorants, des additifs et autres arômes artificiels.
Ce moût est souvent re-gazéifiée en bonbonne pour obtenir la bulle nécessaire.

Pour Jean-Barthélémy, La Parisienne se donne deux missions : produire de la bière artisanale de qualité et éduquer les consommateurs pour qu’ils fassent la différence entre une bière industrielle et artisanale. Je confirme qu’il y a un sacré travail à faire dans ce sens !

La Parisienne produit 4 bières : blonde, blanche, rousse et brune. Après dégustation, j’ai un petit coup de coeur sur la blanche (parfaitement équilibrée, désaltérante, notes d’agrumes et d’épices douces) et la rousse (bière aromatique sur les épices et le caramel, complexe mais tout en finesse). Les bières La Parisienne sont en vente chez les bons cavistes à Paris et dans de nombreux cafés, hôtels et restaurants. Les points de vente seront bientôt listés sur le site de la brasserie (en cours de construction) : www.brasserielaparisienne.com

In Good Beer We Trust – Le blog de la bière décomplexée ;-)

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire

Bienvenue

Ce blog a pour but de faire découvrir des vins de qualité au plus grand nombre. Parce qu'on est pas obligé d'être oenologue pour apprécier le vin ! Ici on en parle sans complexe et en toute liberté !

Sondage : Selon vous, l'avenir est-il dans la Biodynamie ?

Loading ... Loading ...

@InGoodWine sur Twitter